« Une société espionnée n’est plus une démocratie »

renseignements libyensLes révélations d’Edward Snowden n’en finissent plus de faire des vagues. Après les géants de l’internet, ce sont maintenant les intellectuels qui se mobilisent. Originaires des 4 coins du monde, ils ont décidé de condamner fermement les dérives des services secrets américains qui mettent à mal la démocratie. Dans une tribune, ils en appellent même aux Nations Unies pour qu’elles mettent un peu d’ordre dans tout ça.

Ils sont plus de 500 et ont décidé de tirer la sonnette d’alarme. Pour ces écrivains reconnus et réputés, la NSA est allée trop loin. En espionnant ainsi ses citoyens, les Etats-Unis ont bafoué la démocratie. « En quelques clics, l’Etat peut accéder à votre portable, vos mails, vos réseaux sociaux et vos recherches sur internet », explique la pétition publiée par une trentaine de journaux du monde entier. Pire, pour eux, les Etats-Unis, ont bafoué le principe de la présomption d’innocence, chèrement acquis. « L’espionnage de masse considère tout citoyen comme un suspect potentiel ». Ces écrivains, originaires de 80 pays, en appellent à l’ONU pour qu’elle adopte une convention des droits numériques. Ils estiment que ces droits numériques ont autant d’importance que n’importe quel droit des citoyens et qu’il est urgent de légiférer. Et ce ne sont pas des anonymes, bien au contraire. Parmi eux, cinq prix Nobel de littérature, dont Elfriede Jelinek ou Günther Grass. Lire la suite sur ARTE.tv…

Categorie: Actualités, International Tags: , , , , ,

Vous pourriez aimer:

La ville sur vos murs avec les papiers peints photo La ville sur vos murs avec les papiers peints photo
Les essentiels beauté pour tous les voyageurs Les essentiels beauté pour tous les voyageurs
Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight
Des billets de banque Amazigh au Maroc ? Des billets de banque Amazigh au Maroc ?