Tunisie, la crise au point mort !

tunisie-femmeAprès plus de deux mois de crise politique, la situation reste au point mort, elle risque de perdurer. En dépit des multiples solutions de sortie de crise, la situation politique en Tunisie n’est pas arrivée à voir le bout du tunnel. Jeudi encore, de nouvelles propositions de sortie de crise ont été formulées par la centrale syndicale que le mouvement au pouvoir Ennahda a acceptées. Il reste que cette approbation a été marquée par des réserves.
Dans son nouveau plan, la centrale syndicale propose, évidemment, la démission de l’actuel gouvernement et son remplacement par un gouvernement de compétences nationales chargé de superviser la tenue de nouvelles élections. Ameur Larayedh, l’un des principaux dirigeants d’Ennahda, a affirmé en réaction à ces propositions de l’UGTT que la position de son parti à l’initiative du syndicat a été positive en tant que plate-forme de dialogue avec les partis politiques.
Ce même dirigeant déclare que son parti a émis des réserves, mais il est prêt à discuter de ces points dans le cadre d’un dialogue. “Nous nous attendons à ce que le dialogue débute probablement mardi prochain”, a-t-il déclaré.
Par la voix de son secrétaire général, le parti Congrès pour la République (CPR), l’un des partis de la coalition gouvernementale, a apporté son soutien aux propositions formulées par la centrale syndicale. Cependant, les tractations laissent place au suspense qui ne fait que pourrir la situation qui mène la Tunisie vers une destination inconnue. Le délai fixé par l’UGTT pour recevoir les réponses de la Troïka et du Front du salut national à propos de l’initiative du Quartet a expiré, et aucun des protagonistes n’a formulé ses propositions à l’UGTT.
Le Front du salut national a tenu, jeudi, au siège du journal Al Mawkef,  une réunion lors de laquelle il a examiné le texte définitif de l’initiative du Quartet, parrain du dialogue national et la définition d’une position finale.
Le Front du salut a, du coup, relevé plusieurs désaccords sur les deux principaux points, notamment la reprise par l’ANC de ses travaux sans que les conditions posées par le Front aient été satisfaites et de voir le dialogue avec Ennahda perdurer.

I. O.

Source: Liberté Algerie

Categorie: Actualités, Tunisie Tags: , , , ,

Vous pourriez aimer:

Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie espionnés par la NSA Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie espionnés par la NSA
Les grottes amazighes de Sned en Tunisie Les grottes amazighes de Sned en Tunisie
Aux origines Amazighes et Berbères de la Tunisie Aux origines Amazighes et Berbères de la Tunisie
TUNISIE : la nouvelle Constitution et la dimension amazighe TUNISIE : la nouvelle Constitution et la dimension amazighe