Tamazight : développer et généraliser la langue en Algérie

TamazightLes participants au colloque international «regards croisés sur les procédés de traduction et d’adaptation en amazigh», ouvert hier à l’université de Batna, ont appelé à «encourager la traduction de et vers tamazight pour développer et généraliser cette langue». Les participants au colloque international «regards croisés sur les procédés de traduction et d’adaptation en amazigh», ouvert hier à l’université de Batna, ont appelé à «encourager la traduction de et vers tamazight pour développer et généraliser cette langue». La traduction et l’adaptation de textes en arabe et en français vers la langue amazighe, et vice-versa, constituent, selon les intervenants, un moyen  pour enrichir cette langue et élargir ses horizons, tout en préservant le patrimoine culturel national, notamment oral.
M. Sif El-Hak Cheurfa, représentant du Premier ministre à ce colloque, a souligné que la rencontre de Batna «apportera différents regards sur les procédés et les techniques de traduction et d’adaptation, dont le recours aux nouvelles technologies de l’information, et ouvrira de nouvelles perspectives à la recherche  autour de cette langue de sorte à inciter les institutions concernées de l’État à consentir davantage d’efforts pour sa promotion».
M. Cheurfa a également estimé que tamazight représente un «constituant fondamental de l’identité nationale que l’occupant avait vainement tenté d’effacer en recourant à de basses méthodes». Le secrétaire général du Haut- Commissariat à l’amazighité, organisateur de la rencontre, Si El-Hachemi Assad, a indiqué de son côté que la rencontre de Batna est une «étape d’évaluation des acquis obtenus depuis l’introduction de tamazight dans les systèmes scolaire et de communication ainsi que dans les universités».
Le colloque offre également, a-t-il souligné, une tribune qui permettra au HCA de «consacrer la dimension nationale de l’amazighité qui constitue le ciment de l’unité nationale et une source de fierté». Pour le coordinateur de la rencontre, Boudjemaâ Azizi, la langue amazighe, pour s’épanouir, a besoin, en Algérie, de la traduction et de l’adaptation qui constituent le thème de ce colloque qui réunit des chercheurs des diverses régions du pays ainsi que de France et d’Arabie saoudite.
Cette rencontre de trois jours abordera des questions liées au «rôle de la traduction dans la transmission des connaissances scripturaires et orales», aux «aspects technique et pratique de la traduction et de l’adaptation», à «l’expérience de la traduction en tamazight à travers les différentes périodes historiques, au Maghreb en général et en Algérie en particulier» et à «la traduction en tamazight et les nouvelles technologies de la communication». Inscrite, selon M. Assad, dans le cadre du partenariat entre le HCA et l’université Hadj-Lakhdar de Batna, cette rencontre réunit des universitaires  mais également des inspecteurs et des enseignants de langue amazigh.

Source: elmoudjahid.com

Categorie: Actualités, Algérie Tags: , , , , ,

Vous pourriez aimer:

Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight
Des billets de banque Amazigh au Maroc ? Des billets de banque Amazigh au Maroc ?
Tamazight, langue nationale en Algérie, et après? Tamazight, langue nationale en Algérie, et après?
Tamazight langue nationale et officielle en Algérie Tamazight langue nationale et officielle en Algérie