Protestation des étudiants du Rif

Rif imzourenAu Rif, décembre et janvier sont deux mois propices à la contestation. Le coup d’envoi a été donné par des sit-in organisés par les élèves d’un collège à Imzouren. Samedi, ca sera au tour de la localité de Boukidane de célébrer le troisième anniversaire des évènements de fin 2011. Un élan de protestation qui devrait se poursuivre avec la commémoration des  événements noirs du 19 janvier 1984.

On a assiste au retour d’un climat tendu au Rif. La localité d’Imzouren, près de la ville d’Al Hoceima, a connu, hier après-midi, un fort déploiement de la police pour disperser, sans ménagement, la manifestation des élèves du lycée Moulay Ismaïl, un établissement public. Ces derniers ont même été rejoints par leurs camarades du collège Al Qods, pour réclamer une amélioration du niveau de l’enseignement.

Ce mouvement de contestation est déjà entré dans sa deuxième semaine. L’intervention des forces de l’ordre s’est soldée par l’arrestation d’une quinzaine d’élèves. Ce n’est qu’aux premières heures de ce matin que les interpellés ont été libérés après des heures d’interrogatoires. La police voulait connaitre la ou les parties derrières cette mobilisation estudiantine. Elle a également exigé la signature par les parents d’un engagement dans lequel ils promettent que leurs fils ne récidiveront pas.

Décembre et janvier sous haute tension au Rif

Toutefois, cette politique du tout sécuritaire a peu de chances de réinstaurer le clame dans la région. Les élèves, soutenus par la grande majorité du tissu associatif local devraient, de nouveau, battre le pavé, le mois prochain, pour commémorer l’assassinat, attribué, selon la version de militants rifains, à des éléments des forces de l’ordre,  de deux de leurs camarades du lycée Imzouren le 21 janvier 1987.

Deux jours auparavant, toute la région du Rif se souviendra, sans la moindre équivoque, des personnes tuées ou encore disparus lors des événements noirs du 19 janvier 1984. Autant dire que la tension est appelée à monter d’un cran dans les semaines à venir.

Par ailleurs, non loin d’Imzouren, Boukidane s’apprête à vivre, samedi 14 décembre, le troisième anniversaire des événements de décembre 2011. Une initiative qui devrait connaître une forte présence de participants originaires de Bni Bouayach, Nador et Al Hoceima. La police, également, se prépare à ce rendez-vous, elle a déjà commencé par déchirer les affiches collées sur les murs de la petite ville invitant les habitants à participer à la grande marche et à se déployer dans les principales places de Boukidane.

Source: Yabiladi

Categorie: Actualités, Maroc Tags: , , , , , , , , ,

Vous pourriez aimer:

Œil sur la République du Rif : la première République moderne au sud de la Méditerrané après la 1° guerre mondiale Œil sur la République du Rif : la première République moderne au sud de la Méditerrané après la 1° guerre mondiale
Anoual: Affrontement entre Rifains et la police marocaine Anoual: Affrontement entre Rifains et la police marocaine
Le mouvement berbère marocain Le mouvement berbère marocain
Rif – Un immigré africain agressé, les rifs font la justice ! Rif – Un immigré africain agressé, les rifs font la justice !