Exode rural forcé des Amazighs au Maroc

exode amazighLe journal « Le Monde Amazigh », en collaboration avec la fondation allemande Friedrich Naumann et l’Assemblée Mondiale Amazighe, organise un colloque national sur le thème de :

« TERRES COLLECTIVES, FEMMES SOULALIYATES ET POLITIQUES REGIONALES AU MAROC »

Objectifs :

L’une des plus grandes problématiques auxquelles les tribus et les communautés amazighes s’affrontent quotidiennement et depuis longtemps, c’est le problème des terres collectives appartenant aux tribus, et aux communautés très larges. Au lieu de créer des conditions à leur développement, des conflits d’intérêts surgissent avec les autorités locales et centrales qui souvent essaient de les exproprier, et par conséquent les obligent à un exode rural dramatique.

Dernièrement le ministère de l’Intérieur a pris l’initiative de lancer un dialogue national sur ce thème dans le but de réformer le cadre législatif et l’amélioration des procédures de gestion de ces terres collectives par les acteurs sociaux et politiques. Selon le projet de la plate-forme du dialogue, le ministère voudrait élaborer une stratégie en faveur de la promotion et de développement de ce patrimoine collectif au profit des communautés soulaliyates et de ses membres, ainsi que la consolidation du développement humain. L’objectif principal de ce colloque national est d’ouvrir une discussion ouverte pour savoir si les buts seront atteint par la dite stratégie gouvernementale, ou au contraire, compliquerait encore plus  la gestion de ces terres et par conséquent de porter atteinte à la cohésion des communautés soulaliyates, et nuire encore plus les intérêts des ayant-droits.

Ce colloque national, se propose d’être un lieu de réflexions, d’échanges et de débats de comment aborder cette problématique des terres collectives, et qui couvrent une superficie de presque 15 millions d’hectares. Débattre des changements profonds, et de voir comment ces populations en défendant leurs droits à la terre contribuent à la participation de la réussite de la transition démocratique.

Ce colloque s’inscrit aussi dans les processus de la bonne gouvernance et des réformes profondes des institutions de l’état et comment les communautés amazighes pourraient elles contribuer à transformer l’Etat autoritaire jacobin vers un Etat démocratiques et décentralisé en régions autonomes tant revendiqué par le Mouvement Amazigh.

Axes principales du colloque :

Les activités de ce colloque national permettront de mettre l’accent, notamment, sur :

—    La connaissance plus claire et plus ample de la réalité des communautés et des tribus amazighophones et/ou arabophones et à la connaissance de l’état des lieux de la situation sociale et économique des ces communautés soulaliyates et des changements qu’elles ont connu ces dernières années.

—     Analyser le rôle des femmes soulaliyates qui se sont mobilisées un peu partout au Maroc et qui ont fini par arracher leurs droits au même titre que les hommes et elles ont réussi à que le ministère de l’intérieur décrète des circulaires à leurs faveurs, comme des ayants droit sur un pied d’égalité avec les hommes ( la Circulaire ministérielle n° 2620 de juillet 2009, reconnaissant les femmes comme des ayants droit aux terres collectives en cas de cession ou de vente de terrains ; Circulaire n° 60 d’ octobre 2010 généralisant l’approche aux terres collectives concernées par les ventes et cessions dans tout le Maroc et n ° 17, du 30 mars 2012, précisant les cas où les femmes ont accès au produit de la terre suivant les modes de répartition des terres). Mais, leurs applications rencontrent encore de nombreux obstacles …

—    Comment la reconnaissance des droits linguistico-culturels, le système des autonomies régionales et la démocratie participative pourront contribuer à une intégration plus harmonieuse au jeu politique et leurs implications à s’auto-organiser et à déclencher les processus démocratiques, de bien être social et de paix. Et aussi comment trouver des solutions durables aux populations marginalisées afin de disposer de leurs pleins droits sur leurs terres collectives. Et voir le rôle que pourront jouer dans la nouvelle politique de régionalisation, prévue dans la nouvelle constitution.

Programme provisoire :

Samedi 15 novembre 2014/2964 :

09h  à 10h: Accueil des participants, des journalistes, des cadres associatifs, des représentants des terres collectives, des journalistes et des invités, inscriptions et délivrance des badges

10h : Ouverture officielle du colloque :

–       Allocution de bienvenue et déclaration d’ouverture du colloque.

–       Allocutions des personnalités invitées

 

10h 20-12h : Première séance : état des lieux et le cadre juridique

12h30 -14H : Deuxième séance : les droits des femmes soulaliyates

15H30- 18H : Troisième séance : discussion et élaborations des recommandations

Dimanche 13 avril 2014

 

9h30 -12h00: Dernière séance : amendement des recommandations et des solutions

proposées et adoption de la déclaration commune.

 

Rabat, 15 et 16 novembre 2014/2964, à partir de 9H.

Club des Avocats, rue Afghanistan, quartier Océan

NOTA IMPORTANTE : Pour les représentants des terres collectives ou/et des collectivités tribales, des représentants associatifs de différentes régions du Maroc intéressés à y assister et à y participer, veuillez envoyer vos demandes d’invitations à cet e-mail du fait que les places sont limitées: lemondeamazigh@gmail.com

Categorie: Actualités, Maroc Tags: , , , , , , , ,

Vous pourriez aimer:

Les soldats Amazighs oubliés de Carthage (Documentaire) Les soldats Amazighs oubliés de Carthage (Documentaire)
Mythologie et croyances berbères Mythologie et croyances berbères
La Journée mondiale des enseignants et la langue Amazighe La Journée mondiale des enseignants et la langue Amazighe
La question amazighe au Maroc ou le retour au point zéro La question amazighe au Maroc ou le retour au point zéro