Examens scolaires en Algérie : Très bons résultats à l’épreuve de tamazight

TamazightLes candidats aux examens scolaires obtiennent de très bons résultats dans l’épreuve de tamazight, comme nous l’a précisé Mohamed Tachabount, chargé de la communication à la direction de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou : «Nous enregistrons toujours de très bons, voir d’excellents résultats dans l’épreuve de tamazight que ce soit au bac ou au BEM.»

Et de souligner que le nombre d’élèves qui passent l’examen de tamazight est en nette progression chaque année. «D’ici 2017 au plus tard, l’examen de tamazight au bac sera certainement généralisé dans notre wilaya car le nombre de candidats augmente considérablement chaque année. On enregistre un engouement pour cette matière», a-t-il ajouté. Il est utile de noter que plus de 12 000 candidats, soit 75% des inscrits au BEM (session 2014) et 4494 candidats au bac, dont 234 libres (25%) ont subi l’épreuve en question dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Cependant, faut-il rappeler le caractère facultatif des épreuves de tamazight dans les examens scolaires, ce qui est un des obstacles qui freinent considérablement l’enseignement de cette langue. D’ailleurs, à chaque fois, on enregistre une baisse sensible du nombre d’élèves qui suivent les cours dans d’autres wilayas, au point où la langue amazighe est quasiment inexistante dans les écoles en dehors de la Kabylie.

Les responsables chargés de la promotion de cette langue, le Haut commissariat à l’amazighité en l’occurrence, ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur cet état de fait. «L’enseignement de la langue amazighe au niveau national connaît une certaine régression, notamment dans certaines wilayas, à l’instar de celle d’Alger où sa situation est précaire. Il doit être obligatoire au même titre que la langue arabe pour promouvoir cette langue et améliorer la qualité de son enseignement», a-t-il été souvent rappelé par les responsables de cette institution.

L’ouverture des départements de langue et culture amazighes dans les wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa est le fruit d’un long combat pour l’enseignement de tamazight et l’introduction de cette langue dans les écoles. Mais même avec la sortie des centaines de licenciés en tamazight chaque année, l’enseignement de cette langue reste sans prise en charge effective. Les élèves qui suivent des cours de tamazight à l’école sont généralement ceux qui comptent faire des études universitaires dans le domaine.

Hafid Azzouzi

Source: El Watan

Categorie: Actualités, Algérie Tags: , , ,

Vous pourriez aimer:

Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight Le journal El Watan parle de la pétition Google Translate en Tamazight
Tamazight, langue nationale en Algérie, et après? Tamazight, langue nationale en Algérie, et après?
Tamazight langue nationale et officielle en Algérie Tamazight langue nationale et officielle en Algérie
Tamazight en Algérie Tamazight en Algérie