Clash Algérie-Maroc sur internet

algerie-marocL’incident du drapeau algérien arraché au Maroc suscite encore des réactions chez les internautes algériens et marocains. Parmi eux, on trouve ceux qui continuent à se livrer à des messages haineux et d’autres qui appellent à faire la paix. Ces derniers sont de plus en plus nombreux.

Clash Algérie-Maroc

Dix jours après les premiers incidents, des internautes marocains et algériens continuent de se chamailler sur les réseaux sociaux et ne ratent pas une occasion pour tirer sur leur voisin. Certains Algériens ne décolèrent pas : « Le drapeau représente une nation avec toutes ses souffrances et ses réussites, ses joies et ses déceptions, ses hommes et ses femmes. Il mérite le respect », estime Morad sur Facebook. « Il faut mettre fin à toute relation diplomatique avec le Maroc », insiste Kamel. Boubeker, plus raisonnable pense qu’il faut fermer le consulat algérien au Maroc jusqu’à la fin de cette crise. Des internautes marocains se connectent souvent sur les pages Facebook des journaux algériens pour attaquer les Algériens. « Bien fait pour eux. Ce n’est rien », écrit Naima sur Twitter. « Quand les Égyptiens ont brûlé votre drapeau, qu’avez-vous dit ? Que dalle ! Et vous attendez quoi là ? Une repentance du Maroc aussi ? » interpelle Farah. Et Jacob de lui répondre : « L’Algérie n’attend rien de votre « roitelet ». Foutez nous la paix ! Du vent ! Vous n’avez rien à faire ici ! Occupez-vous de votre presse et de votre misère de pays ! ». « Le discours du roi était adressé aux Marocains, de quoi vous vous mêlez », réplique Najat, une Marocaine sur Facebook. « Un royaume dont l’hospitalité n’a pas besoin d’être démontrée et que vous enviez. Vous feriez mieux de faire dégager votre marionnette, elle est usée », écrit Nawel. « Même le vôtre a l’air d’être à bout, le pauvre ! Il respire très mal! » lui répond Magda.

Des initiatives pour unir les deux peuples

Les initiatives des internautes qui ne veulent pas se prendre la tête à cause de ce conflit entre les gouvernements des deux pays augmentent. Une page Facebook a été créée à cet effet? regroupant déjà 5 926 membres. Il s’agit du groupe « Algérie-Maroc : bâtissons la paix, la démocratie et le progrès » où sont inscrits des journalistes, des intellectuels et des citoyens algériens et marocains.

« Je suis une Marocaine qui fait partie des Marocains expulsés en 1975 et ce n’est pas la peine de vous dire combien ça a été dur mais mon but, c’est de vous expliquer que je n’ai aucune rancune envers les Algériens et je ne peux en vouloir au peuple algérien, puisque parmi ce peuple il y a mes cousins et mes cousines ! Le Maroc est mon pays d’origine et l’Algérie est mon pays natal donc là où je vais, je me sens chez moi ! Il n’y a pas mieux que la paix envers soi-même d’abord ! Alors bâtissons la paix entre nous ! » témoigne Aya, l’une des adhérentes du groupe. Mourad a quant à lui, lancé un appel pour organiser une rencontre pour la paix le 21 de ce mois entre Algériens et Marocains au poste frontalier d’Oujda et d’échanger les drapeaux des deux pays entre les participants.

« Pour moi, l’Algérie et le Maroc sont jumeaux, puisque des milliers d’Algériens et de Marocains sont liés par le sang. Je souhaiterais les voir soudés pour combattre les vrais ennemis et non pas se déchirer entre eux ! Finalement, ce sont les peuples qui en souffrent », note Houria. «  Un monarque et un président-monarque, tous deux malades mobilisent, au profit de leurs « trônes », les masses « avachies » pour immobiliser les deux États et retarder davantage leur essor, voire hypothéquer l’avenir des deux peuples », écrit Abdelkader. « Les responsables politiques s’embrouillent mais nous, on reste des frères », conclut Made in BF sur Twitter.

Source: TSA-Algerie

Categorie: Actualités, Algérie, Maroc Tags: , , , , , ,

Vous pourriez aimer:

Des billets de banque Amazigh au Maroc ? Des billets de banque Amazigh au Maroc ?
Une statue Amazighe en France Une statue Amazighe en France
Ibn Battuta, l’explorateur amazigh qui a surpassé Marco Polo Ibn Battuta, l’explorateur amazigh qui a surpassé Marco Polo
Guerre du Rif : François Hollande veut mener une enquête Guerre du Rif : François Hollande veut mener une enquête