Cirta, capitale de Numidie, vue du ciel

cirta constantine algerie numidieCirta fut capitale du royaume de Numidie, puis romaine pour laisser place à la ville actuelle de Constantine dans l’Algérie actuelle. Cirta au temps de Massinissa prend une importance stratégique de par sa position géographique.

Cirta était toujours une cité capitale des rois massyles, son site choisi pour être l’endroit préféré pour construire une capitale royale bien fortifiée. Cirta fut, dès le IIIe siècle av. J.-C., la capitale orientale du royaume massyle. Après la mort du roi Gaïa, son rival Syphax s’en empara avec l’appui des Carthaginois. Il y régna aux côtés de son épouse, Sophonisbe, jusqu’en 203 av. J.-C., date à laquelle il fut vaincu par l’armée romaine de Scipion l’Africain et capturé par Massinissa, le fils de Gaïa. Ce dernier en fit sa capitale, et Cirta fut embellie par les souverains Numides qui s’y succédèrent.

La victoire de César à Thapsus en février 46 av. J.-C. fut déterminante : la Numidie est annexée et Cirta est léguée au « condottiere » campanien Publius Sittius, en reconnaissance de son appui décisif. Avec Rusicade (Skikda), Chullu (Collo) et Milève (Mila), Cirta forme une principauté autonome : la Colonia Cirta Sittianorum. Incorporée à l’Afrique nouvelle (Africa Nova), elle devient la Colonia Iulia Cirta Iuvenalis Honos Virtus.

Au IIe siècle, la cité de Cirta eut un statut atypique : une confédération de cités et de villes moyennes est regroupée autour d’elle pour former la Respublica IV coloniarum cirtensium. Cirta conservait le trésor commun et gérait les autres villes par l’entremise de préfets. Après la réforme dioclétiennne, la confédération cesse d’être active et la ville conserve sa prééminence en devenant capitale de la Numidie du Nord (Numidie Cirtéenne).

Détruite au début de IVe siècle, Cirta est reconstruite par Constantin Ier qui en fera la capitale de la Numidie sous le nom de Civitas Constantina Cirtensium. Sous les Romains, Cirta prend le nom de Cirta Régina et abrite la résidence du gouverneur de la province, le dux. Le site particulièrement bien défendu sur trois côtés par les gorges du Rhummel, a été continuellement habité depuis l’Antiquité. Elle fut le lieu d’un concile en 412. La ville de Constantine est bâtie sur ce même site, ce qui explique le peu de vestiges puniques et numides laissés par cette cité par rapport à d’autres sites algériens.

Categorie: Actualités, Algérie, Vidéos Tags: , , , , , , , , ,

Vous pourriez aimer:

Colloque international sur massinissa «Constantine a son substrat amazigh» Colloque international sur massinissa «Constantine a son substrat amazigh»
Massinissa reviendra en septembre à Constantine Massinissa reviendra en septembre à Constantine
Fermeture de Numidia News à Alger Fermeture de Numidia News à Alger
Jugurtha, roi Amazigh de Numidie Jugurtha, roi Amazigh de Numidie