C’est quoi l’auto-sabotage ?

cerveau amazighNe vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains problèmes dans votre vie reviennent de manière récurrente ? N’aimeriez-vous pas en connaitre les raisons principales ?

La réponse à ces questions est primordiale, car si vous comprenez d’où viennent ces problèmes, vous saurez aussi comment y mettre fin.

« Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel » – Dalaï Lama

Les problèmes qui se cachent derrière la peur de réussir et le besoin de répéter des schémas destructeurs lorsque vous êtes à deux doigts d’obtenir ce dont vous avez toujours rêvé (promotion, changement de carrière, succès, réussite financière..), vous empêchent véritablement l’accès à l’abondance !

Il faut savoir avant toute chose que ces schémas destructeurs appelés mécanismes intérieurs d’auto-sabotage ne sont pas venus naturellement au fil du temps, vous les avez créés vous-même, généralement dans votre enfance, souvent par vos parents lorsqu’ils vous disaient des « Tu dois… », « Tu ne peux pas faire… », « Tu te dois de… », « Il faut que tu… », … ou parfois à l’école « T’es moche », « Tu es nul »,… et ils sont très certainement la principale cause de vos échecs répétés.

Avant de voir un petit peu plus en profondeur ce que sont les auto-saboteurs, savoir les identifier et la façon de les éliminer, prenons trois exemples de situations pour mieux comprendre :

1) Vous êtes en surpoids et vous êtes très attentif à ce que vous mangez. Vous suivez à la lettre différents types de régimes. Pourtant, à la moindre contrariété, vous dévorez tout ce qui n’est pas recommandé pour atteindre votre poids idéal (paquet de chips, chocolat, …)

2) Vous êtes sans emploi depuis un certain temps, et lorsque vous arrivez enfin à décrocher un entretien d’embauche, vous arrivez en retard « à cause » du bus qui s’est retrouvé bloqué en chemin dans un embouteillage. Ou alors, vous avez obtenu le job, tout semble bien se passer et pourtant, il n’est pas donné de suite à votre période d’essai.

3) Depuis des mois, vous vous efforcez d’avoir plus d’argent. Quand enfin, vous avez réussi à rassembler cette somme, à ce moment-là, comme « par hasard », votre lave-vaisselle ne fonctionne plus et l’achat d’un nouveau lave-vaisselle coûte à peu près la somme d’argent que vous venez péniblement de réunir.

Ces situations parmi des milliers d’autres appartiennent à ce qui est appelé « le système d’auto-sabotage ». Pour plus d’exemples, je vous invite à découvrir une liste de 80 auto-saboteurs les plus fréquents établie par Olivier Kramarz, Life Coach Addictologue. Vous verrez que l’on se retrouve dans AU MOINS un des cas énoncés.

L’auto-sabotage c’est quoi ?

C’est un problème au niveau du subconscient dont la raison se trouve dans le système énergétique corporel et appelé plus communément en psychologie « l’inversion psychologique ». Il peut se définir de plusieurs façons :

fleche-verteL’auto-sabotage est le fait de systématiquement gâcher les actions que vous avez entreprises par un ensemble de comportements, d’attitudes ou d’habitudes, dans l’anticipation d’un éventuel danger (le cerveau surestime les menaces et sous-estime les ressources dont nous disposons).

fleche-verteIl est un mécanisme déclenché par la peur qui vise à se protéger du risque de ressentir de la douleur en cas d’échec (nous gardons en mémoire nos besoins non satisfaits du passé et les projetons dans le présent même s’il ne sont plus une réponse adéquate à la réalité de la situation).

fleche-verteIl est aussi la voix de la peur, vous savez ce discours intérieur négatif et automatique basé sur vos croyances qui empêche la réalisation d’actions nécessaires à la résolution d’un problème. Ce discours que vous vous dites intérieurement vous empêche alors d’avoir ce que vous voulez. Et même si vous avez eu ce que vous vouliez, vous êtes alors totalement insatisfait.

fleche-verteEnfin, il est un mécanisme mental qui s’oppose au changement et en particulier à votre évolution en vous maintenant dans votre zone de confort.

Exemple typique qui illustre bien les 4 points énoncées ci-dessus : « Si je perds du poids, je vais le reprendre et je devrai trop dépenser pour me refaire une nouvelle garde-robe ». Ou bien, « Si je perds du poids, mon mari va recommencer ses crises de jalousie »

Autrefois, on attribuait l’empêchement qu’avaient les gens de réussir dans les domaines qui leur tenaient à coeur, à un manque de volonté, un manque de motivation, de la distraction ou d’autres faiblesses de caractère. Mais c’est totalement faux !

Nous n’avons souvent pas conscience de la façon dont nos actions (ou inactions) affectent nos vies. La seule chose que nous savons faire, c’est nous plaindre que les choses ne marchent pas, qu’on n’a pas de chance dans la vie ou tout simplement pas ce qu’il faut pour réussir. Alors nous agissons de manière à nous assurer de notre échec par inversion psychologique.

Nous ne parvenons pas non plus à comprendre que c’est nous et nous seuls qui créons notre propre situation à travers des actions destructrices telles que la procrastination, la compulsion, l’addiction… et qu’il ne faut en aucun cas culpabiliser de cet état de fait mais bien corriger le mécanisme déclencheur en cause.

Lire la suite sur : r-eveillez-vous.fr…

Categorie: Actualités, International Tags: , , ,

Vous pourriez aimer:

Christophe André, « Notre société est psycho-toxique » Christophe André, « Notre société est psycho-toxique »